Billetterie Association "Si Tu..." : Réservez votre billet

Moitié Voyageur

Moitié Voyageur

  • Du 28 au 30 avril 2020 à 19 h 30
  • Théâtre de l'Élysée - Lyon

Retour en monde gitan.


Logan vient d’une famille de voyageurs, de gitans, même si ses parents se sont sédentarisés du côté de Clermont-Ferrand. Il aurait pu bicrave des vagos chourave des cartnies avec ses cousins et craillave des niglés avec sa racli mais d’ailleurs non, il n’aurait pas pu et il est donc devenu acteur à Paris. L’histoire commence quand il apprend que sa petite sœur va se marier avec un gitan, un vrai, qui appartient à cette communauté que Logan vient tout juste de quitter.


Moitié Voyageur est un spectacle sur les gitans où on parle vite et mal et puis c'est drôle, où plusieurs pensées se confrontent et puis c'est beau. C'est le retour des gitans dans la vie de Logan quand sa soeur se fait enlever par amour. C'est le retour de Logan dans la vie des gitans, sur scène, seul mais avec plein de personnages pour l'aider à explorer ce monde qui fait partie de lui-même et dont lui ne fait plus vraiment partie. Dans Moitié Voyageur Logan joue plus d’une dizaine de personnages, dont un camp de gitans à lui tout seul, et c’est par l’imaginaire du rire qu’il défriche les questions de l’identité et de la commu­nauté. Dans ce spectacle, on ne cherche pas à détruire les clichés, on les dissèque, les étire, les fait grandir honnêtement pour réconcilier des personnages qui, au fond, s’aiment, mais vraiment tout au fond…


La centrale en chaleur

  • Jeu. 7 mai à 19 h 30
  • Théâtre de l'Élysée - Lyon

Performance atomique.


2011 : à la suite de la catastrophe nucléaire survenue à Fukushima, une entreprise de production de films pornographiques décide de tourner un porno-philanthropique pour collecter des fonds de soutien aux survivant·e·s. Adapté du roman farcesque de Genichiro Takahashi, La centrale en chaleur de Guillaume Bailliart et Romain Nicolas croise comédie-musicale, situations absurdes et parodie déjantée, élaborant une « performance atomique » où l’humour permet l’expérience éthique. Au moment où l’humain rend possible la destruction irrémédiable de son espèce et de son environnement, qui sont les véritables pornographes ? À la suite du romancier japonais, le metteur en scène propose une réponse : « quand le monde est lui-même devenu bouffon, le bouffon peut-il se faire moraliste ? ».